Politique sociale et environnementale

Notre démarche RSE (Responsabilité Sociétale des Entreprises)

Alpes Contrôles intègre une approche éthique de la responsabilité d’entreprise depuis sa création et sur impulsion de son président, Michel Vignoud.

« L’indissociabilité entre l’économique, le social et l’environnemental a toujours été au cœur de notre politique d’entreprise »

Orienter nos actions en faveur de la justice sociale et de l’environnement

#5: Faire sa part c’est agir en faveur de la justice sociale et de la protection de l’environnement. La synthèse de la politique sociale et environnementale d’Alpes Contrôles reprend les grandes lignes de la norme ISO 26000 intitulée Responsabilité Sociétale.

Télécharger la synthèse de nos actions RSE

 

 

Concourir à la promotion et développement de l’agriculture biologique

#4 : Faire sa part c’est agir pour un monde plus durable. Alpes Contrôles consacre 5 pour 1000 de son chiffre d’affaires à des actions concourant à la défense de l’environnement et plus particulièrement à la promotion et au développement de l’agriculture biologique via sa Fondation.

 

La Fondation Alpes Contrôles créée en 2013 a pour objet : la réalisation d’une œuvre d’intérêt général concourant à la défense de l’environnement et à caractère scientifique et social. Elle participe ainsi à la raison d’être d’Alpes Contrôles : la protection de la santé et la sécurité des personnes et des biens, la diminution des risques et la protection de l’environnement.

Parce que l’agriculture biologique est un choix de société, qu’elle fait confiance à la vie et à la nature, en refusant les solutions mortifères de la chimie, qu’elle appartient à l’économie humaine dont la finalité est la satisfaction de l’aspiration des hommes à une alimentation de qualité, à la santé, à la sécurité, à la préservation de l’environnement, à leur bien-être et à ceux de leurs enfants, Alpes Contrôles, pour donner du sens à son action, a choisi de faire plus particulièrement la promotion de l’agriculture biologique

Les projets financés concernent par exemple :

  • Des travaux de recherche expérimentale pour la lutte contre les ravageurs
  • L’aide au financement de nouvelles filières de production biologiques
  • Le soutien des associations de producteurs bios
  • L’insertion par l’agriculture biologique
  • La réhabilitation de variétés anciennes et résistantes de légumes ou de céréales
  • L’aide au financement de formations de jeunes maraîchers
  • La production de films-documentaires sur les enjeux agro-écologiques

 

Le concept « donner, recevoir, rendre », évoqué par Marcel Mauss dans son célèbre « Essai sur le don » est porté par l’entreprise Alpes Contrôles via cette Fondation, qui est donc exempt de tout calcul d’intérêt.

En effet, l’entreprise donne à ses clients le temps et la compétence de ses salariés pour des missions qui relèvent de l’intérêt public. Elle reçoit en retour des honoraires qui lui permettent de rémunérer ses salariés, et de dégager un résultat financier positif, gage de la pérennité de l’entreprise et renforçant ses moyens. La Fondation, elle, lui permet de rendre une partie de ses résultats. Ces dons vont être affectés à des projets, portés par des associations et situés en France métropolitaine, ayant vocation à promouvoir, diffuser et rendre accessible l’agriculture biologique et la préservation de l’environnement pour le bien commun.

Pour en savoir plus

 

 

Sensibiliser aux causes et conséquences du réchauffement climatique

#3 : Faire sa part c’est comprendre les origines du changement climatique et ses conséquences pour passer à l’action.

Fin 2021, une centaine de collaborateurs ont participé à la Fresque du Climat, un atelier collaboratif créé par Cédric Rigenbach, s’appuyant directement sur les travaux du GIEC, Groupe d’experts intergouvernemental sur l’évolution du climat. Outil neutre et objectif, la Fresque du Climat présente un état des lieux de la situation climatique et s’en tient aux données scientifiques solidement établies.

Alpes Contrôles considère la sensibilisation au changement climatique comme un pré requis.

 

Le Copil Planète et son rôle de facilitateur

#2 : Faire sa part c’est donner aux collaborateurs les moyens d’accompagner l’entreprise dans la réduction de son impact sur le climat.

L’environnement est un sujet fondamental chez Alpes Contrôles. C’est pourquoi un axe stratégique lui est dédié : « orienter nos actions en faveur de la protection de l’environnement » et que la Direction a créé en 2020 un Copil Planète.

Le Copil Planète, collectif composé d’une vingtaine de salariés issus de tous les métiers d’Alpes Contrôles, a pour but de challenger la Direction sur les aspects environnementaux et de faire vivre la problématique au sein des régions/agences.

Tous les deux mois, le Copil se réunit pour une réunion de travail et fait le bilan des idées et plans d’actions de chaque sous –groupe : Consommer – Se déplacer – Sensibiliser. Son représentant est chargé d’animer et de co-construire le plan d’actions.

 

 

 

« Le Copil Planète a un double rôle qui permet de faire évoluer l’entreprise dans la réduction de son empreinte carbone : c’est à la fois un organe de conseil et d’aide à la prise de décision auprès de la Direction sur des sujets pouvant avoir un impact environnemental, et un rôle de facilitateur auprès des équipes pour le déploiement de solutions locales », témoigne Romain Richard, ingénieur Contrôle Technique Construction et Représentant du Copil Planète.

 

 

 

 

Le Copil Planète réfléchit notamment avec la Direction sur la possibilité de la mise en place d’un pack « vélo et petite voiture » ; l’indemnisation des km professionnels réalisés par un salarié avec son propre vélo, l’optimisation des trajets via de nouveaux outils ; etc. Il est également sollicité lors de l’ouverture de nouvelles agences par exemple.

Ainsi, Alpes Contrôles s’engage dans une démarche collective de réduction de son empreinte sur le climat en sollicitant son Copil Planète lors des prises de décisions qui engagent son avenir.

 

 

Référence ECOVADIS

#1 : Faire sa part face au défi climatique et à l’injustice sociale commence par un état des lieux.

Nous avons souhaité bénéficier d’une référence en sollicitant ECOVADIS, organisme mondial de notation de la durabilité et de la Responsabilité Sociétale des Entreprises (RSE), afin d’évaluer nos pratiques.

Notre politique et nos actions ont été évaluées autour de 4 items : Environnement, Social & Droits de l’Homme, Ethique et Achats Responsables. Et c’est avec la médaille de bronze que nous nous sommes distingués.

 

Un score engageant et motivant qui permet à l’entreprise d’identifier des axes de progression.