Article

Alpes Contrôles aux côtés du groupe Michelin pour la rénovation de l’accueil de son Siège social

 

 

 

Alpes Contrôles a accompagné le groupe Michelin dans la rénovation du bâtiment d’accueil de son Siège social situé à Clermont-Ferrand. Pour cette première collaboration, le leader mondial de fabrication de pneumatiques nous a fait confiance pour des missions de Diagnostic Immobilier, Avis sur existants, Contrôle Technique de Construction, Sécurité et Protection de la Santé, et Étude d’impact sur l’environnement. Retour sur les spécificités de ce chantier et témoignage client.

 

 

 

 

Le chantier comprend la réorganisation du bâtiment A7 en bureaux (du R+2 au R+5) ainsi que la création du nouveau bâtiment d’accueil du Siège de Michelin : un ERP de deuxième catégorie de types Y, W et N de 5500 m² venant mêler des extensions neuves et l’intégration de volumes existants. Cet établissement propose notamment des espaces d’exposition, divers salons, une boutique, et un espace café.

 

 

De nombreuses missions confiées à Alpes Contrôles pour cette opération d’envergure

 

Bâtiment A7
Bâtiment A7

L’un des enjeux techniques de ce chantier reposait notamment sur la non-vulnérabilité au séisme du bâtiment A7, dont les meneaux de façade qui assuraient le contreventement jusqu’ici ont été supprimés.

Préalablement, le bâtiment existant avait été soumis à un diagnostic amiante avant travaux par nos équipes. Alpes Contrôles est également intervenue pour donner un avis sur la solidité de cet ouvrage, afin de s’assurer qu’il était capable de supporter tous les changements prévus. Pour cela, un important travail de vérification de cohérence entre l’ouvrage réel et les plans de structure datant de 1987 a été nécessaire : visites, sondages destructifs (percement, carottage), etc.

 

 

 

Le nouveau bâtiment d’accueil a été conçu sur un modèle de conception bioclimatique. Ainsi, le bois y est très présent : on y retrouve notamment les 62 majestueuses potences en chêne de 9 mètres de haut habillant désormais la Place des Carmes clermontoise.

La serre tropicale existante est désormais ouverte au public et vient s’intégrer dans ces nouvelles constructions architecturales. Celle-ci présente un échantillon d’espèces qui poussent dans les zones de culture d’hévéa (dont est issu le latex à partir duquel sont fabriqués les pneumatiques).

 

 

Plancher intermédiaire

Par ailleurs, les planchers intermédiaires de ce bâtiment d’accueil ont été réalisés en panneaux CLT (un « lamellé croisé »). L’intervention du Pôle Bois d’Alpes Contrôles a permis de mieux appréhender leur utilisation, ici hors référentiel, en support de toiture terrasse végétalisée.

Enfin, une mission de coordination de la Sécurité et de la Protection de la Santé (niveau 1) a également été réalisée par nos équipes compte-tenu de la très forte co-activité présente : entre 50 et 60 personnes en permanence. La présence en parallèle du chantier d’aménagement de la Place des Carmes a demandé un suivi accru et des échanges réguliers entre nos coordonnateurs et les deux maîtrises d’ouvrage et maîtrises d’œuvre concernées.

En parallèle, une étude d’impact général du site est en cours, pilotée par notre service Environnement.

 

Michelin et Alpes Contrôles, une nouvelle collaboration réussie

 

Après 3 ans et demi de collaboration, Florian Vigier – Responsable de projet bâtiment chez Michelin nous livre son témoignage :

 

Pourquoi avez-vous choisi Alpes Contrôles pour la rénovation de votre Siège social alors que nous n’avions encore jamais collaboré ensemble ?
Il nous semblait intéressant d’inclure dans notre appel d’offres une entreprise dont nous avons eu écho mais avec qui nous n’avons jamais collaboré. C’était le cas d’Alpes Contrôles qui m’a été proposée par notre Responsable des Programmes. Finalement, vous avez clairement été les plus compétitifs sur l’appel d’offres. Quand je dis compétitif, je parle du meilleur compromis coût / qualité / références.

 

L’appel d’offres concernait uniquement le CTC et SPS. Qu’est-ce qui vous a amené à nous faire également confiance pour les autres missions ?
J’ai tout de suite apprécié le mode de fonctionnement d’Alpes Contrôles : très dans l’écoute, l’échange, le partage… ce qui a permis de chercher le meilleur compromis à la fois au niveau du respect de la règlementation et des contraintes techniques.

Nous avons tendance à être assez mouvant sur nos projets et pendant les travaux nous avons rencontré des difficultés techniques : garanties, interfaces entre la rénovation et l’existant, etc. Tout un enchainement
d’éléments qui ont amené à des besoins de missions complémentaires. Alpes Contrôles avait le panel de compétences techniques suffisant pour répondre à nos questions, il n’y avait donc pas de raison de ne pas vous reconduire sur d’autres missions.

 

Que retiendrez-vous de cette collaboration sur ce chantier ?
L’aspect collaboratif, l’échange, la modulation, la recherche de l’optimal. Chaque intervenant prenait le temps de comprendre notre projet, le contexte et a su répondre à nos besoins en trouvant le meilleur compromis pour le groupe Michelin : technique, impact coût/planning, flexibilité/disponibilité. Donc globalement la réelle expertise et le mode de fonctionnement.

 

_____

Groupement de Maîtrise d’œuvre : Construire – Encore Heureux – Base
Économiste : Hecos
Entreprise Générale : Léon Grosse

 

Partager sur